Le 15 décembre SAINT GERMAIN DU SALEMBRE Marché de Noël

Saint-Germain du Salembre, petit bourg au patrimoine chargé, la journée sera instructive. 
Selon la tradition, l’accueil se fera par le café que nous apprécions, il est encore tôt et il fait frais.

En fin de matinée nous visiterons l’église  construite en remplacement d’un vieil édifice du haut Moyen âge, l’église date du XIIe siècle pour sa partie romane : robuste clocher, chambre de refuge, pendant les différentes guerres, les habitants s’y cachaient, nef et chœur à chevet. Une partie gothique fut ajoutée, en 1537, au sud de l’édifice roman fortifié, plus courte et plus large. On peut admirer un bel autel en bois polychrome du XVIIIe siècle et une statuette de la Vierge à l’Enfant. Une crypte  funéraire se trouve sous le chœur de la partie ancienne.

Notre guide Madame Gladys Ceaux, conseillère Municipale et Vice-Présidente de l’Association des Patrimoniales de la Vallée du Salembre,  elle jouera un rôle important dans la restauration des vitraux des baies sud de l’église, par sa rencontre avec M. Jacques  Fonmarty, maître peintre verrier, natif de Saint-Germain du Salembre, lors d’une visite sur la commune, a été peiné par la dégradation des vitraux. Il décide de faire don du verre  antique, verre soufflé à la bouche provenant de la verrerie Saint-Just dans la Loire. 

Fondée en 1826, cette verrerie a eu le grand bonheur de  travailler avec les plus grands maîtres-verriers et les artistes les plus éminents ayant réalisé des vitraux. Citons en quelques-uns déjà disparus dont les œuvres de verre rayonneront encore lors des siècles à venir: Marc Chagall à Reims, Metz, Jérusalem, New York ou Zurich, Henri Matisse à Vence, mais aussi Fernand Léger à Caracas, Georges Braque à Varengevile-sur-Mer, Georges Rouault au Plateau d’Assy, Léonard Foujita à Reims, Joan Miró à Senlis et à la Fondation Maeght, et bien d’autres encore. La Verrerie de Saint-Just bénéficie également d’une renommée mondiale

Lorsque le soleil apparait, les couleurs des vitraux sont projetées sur les murs de l’église, magnifique !

Un petit tour au marché de Noel  permettra de penser aux cadeaux de Noël, une grande variété :  des produits fermiers venant exclusivement du Périgord à quelques pas d’ici, puisqu’il s’agit de la Ferme du Maine : foie gras, confit, gésiers, magrets, paupiettes de canard, cassoulet etc, de quoi composer votre repas que ce soit pour les fêtes ou toute autre occasion, ainsi que du miel, des gaufres, des sacs, écharpes, bijoux, stylos …..
C’est l’heure de l’apéritif, puis du repas, produits de qualité provenant de la ferme, chacun apprécie, le tout partagé sous un soleil radieux, quel bonheur  après tous ces jours de pluie.

Le bourg comporte également un château privé, bâti sur l'emplacement d'une ancienne Villa Gallo-Romaine. Deux ailes sont greffées en retour d'équerre sur un donjon central. Le premier donjon devait dater du XII°siècle. Il fut détruit une première fois pendant la guerre de cent ans, puis une seconde fois pendant les guerres de religions, le château fut brûlé et détruit. La partie supérieure du donjon ne fut pas reconstruite. Dans l'angle de ces deux ailes est placée une tour rectangulaire où est logé un escalier droit tournant à jour central carré. L'aile nord qui est la plus ancienne, conserve dans la salle à manger une cheminée du XVII°siècle et, dans le salon, de faux lambris moulés installés sans doute au début du XX°siècle. Après un incendie, l'aile sud a  été reconstruite en 1762.

Son propriétaire, Christophe Mangé, nous fait visiter les extérieurs, il nous explique que la digue hydraulique historique,  unique ouvrage hydraulique de ce type dans tout le bassin de la vallée de l’Isle en Périgord, et probablement au-delà, longue (cinquantaine de mètres) et imposante (5 mètres d'épaisseur sur 5 mètres de hauteur), édifiée au Moyen-âge sur un radier gallo-romain, s’est effondrée, il a déposé sa candidature  pour sa réparation à la mission Bern qui a été acceptée.

Nous ferons la suite de la visite l’année prochaine, ne soyons pas trop gourmands.

Le programme est déjà prévu pour 2020, le château et revoir l’église bien entendu.

Une journée enrichissante, très agréable, sous le soleil, nous sommes tous repartis ravis.

Un grand merci aux organisateurs pour leur accueil, les repas, et les visites.

Danièle LEGRAND