LE 12 SEPTEMBRE – SORTIE CHATEAU DE LA GUIONIE
 à LEMPZOURS AVEC LES « 3VI » et « VGR »
 

Pascal nous accueille sur le  parvis de l’église de Saint-Méard-de-Dronne, un bel espace pour débuter cette journée, qui se déroulera sous une organisation parfaite … comme toujours : 

Andréa et Janick à la distribution des viennoiseries, le Covid est toujours présent, Pascal soucieux de la santé de ses adhérents, a cette fois encore pris toutes les précautions, elles ont été servies dans une poche en papier kraft, pas question de les toucher, accompagnées d’un café pour nous mettre en forme.


La journée sera chargée en découvertes, commençons par la visite de l’église de Saint-Méard-de-Dronne datée du 12e s, elle a été fortifiée au début de la guerre de Cent Ans. Nous sommes émerveillés par la richesse des peintures, les fresques murales remontent au Moyen-Age, sont uniques en Périgord et constituent une rareté à l’échelle française.

Leurs découvertes ? En 1999, un morceau de plâtre se détache de la voûte de l’église Saint-Méard et laisse apparaître de la couleur. La mairie décide alors de dégager l’ensemble des peintures dissimulées sous les enduits. Le temps d’élaborer un plan de financement, les travaux sont lancés en 2013. Lors de cette première campagne, 170m2 de peintures murales sont dégagées au niveau du chœur et de l’abside. Au printemps 2018, une deuxième tranche de travaux  a dégagé la même surface au niveau de la travée sous coupole. Cependant, la nef cache toujours ses mystères. Elle fait l’objet d’une souscription, qui permettra de financer une troisième et dernière tranche de travaux.

Cette commune de 501 habitants détient un trésor par son église, une merveille ! Monsieur le Maire se bat depuis des années pour obtenir des fonds et permettre sa totale restauration, espérons que son projet aboutira et remercions le pour sa combativité. 
Avant notre départ, il adresse un petit mot, ainsi que le guide qui nous a fourni toutes les explications, Pascal nous adresse les consignes de sécurité et  brandit le drapeau que nous devrons suivre.  

Ces peintures uniques en Périgord, datées entre la fin du XVe et le début du XVIe, bien qu’au Moyen-Age la plupart des églises étaient décorées, très peu d’exemples lire la  suite ...

 
Nous nous dirigeons ensuite vers le château de la Guionie 
Ce manoir est l'ancien repaire noble des Béron, des Siorac puis propriété des Jarjavail. Il est au XII° siècle une Commanderie des Templiers, dont subsistent les caves, où l’on peut voir les rochers qui soutiennent le château. Cette Commanderie constitue une vaste ferme fortifiée. A l'intérieur de l'enceinte se trouvent la maison du Maître, les logis des chevaliers et sergents, des logements pour les ouvriers agricoles et artisans et un hôtel pour les pèlerins. Jusqu'en 1250 cette Commanderie est la résidence principale des maîtres du Temple en Périgord. Les bâtiments que l'on peut voir actuellement sont ceux du Manoir construit au XVI° siècle. En effet, en 1588, Jean Béron, écuyer, y habitait. 

Il a été racheté le 15.01.2015, les nouveaux propriétaires s’emploient à le rénover, les travaux … en le visitant on découvre leurs étendues,  il en faut du courage pour les entreprendre, des journées bénévoles sont régulièrement organisées afin de leur venir en aide. 

Leur premier objectif est de « sauver la chambre jaune » qui possède un fort joli papier peint remontant aux années 1920, posé par un peintre qui maitrisait parfaitement son art, malgré ses 100 ans, il mérite d’être sauvé. C’est l’ancienne chambre du chevalier de Siorac, elle présente les restes d’un décor de soubassement d’époque XVIIe. 

Le coût de ce sauvetage très élevé, est un obstacle, un appel aux dons est lancé. 

C’est l’heure de l’apéritif, un espace s’offre à nous, la prairie devant le château. 

Le restaurant nous attend, nous regagnons Brantôme, nos voitures font l’admiration des touristes. Les parkings ne manquent pas dans cette ville, nous choisissons les espaces ombragés.
Le jardin des Moines est très agréable, nous le traversons, puis profitons du patrimoine de Brantome : le pont coudé datant du 16e s, le pavillon Renaissance, l’église abbatiale (xie-xiiie s), une partie du cloître (xive), puis  rejoignons notre restaurant « La Guinguette », très bien situé le long du canal qui nous apporte un peu de fraicheur par cette forte chaleur. Cadre, repas, rien à redire, un vrai plaisir. 
 

 Un petit mot de Mélanie ( Restaurant la Guinguette Brantôme en Perigord

 Je tenais à vous remercier pour votre gentillesse, nous avons apprécié organiser ce repas pour les voitures anciennes. Nous espérons que vous avez passé un agréable moment et que vous avez appréciés le repas.

J’espère vous revoir 

En attendant je vous joins les photos que j’ai prises durant la journée 

Bonne continuation à vous et merci encore de nous avoir fait confiance 

 

Après avoir rejoint nos « anciennes », une surprise, nous n’allons pas nous quitter sans avoir partagé le verre de l’amitié où ? Près de la Guinguette de Ramenon, endroit très plaisant dans la verdure. 

Après une aussi agréable journée, difficile de se quitter, nous prolongeons nos conversations. 

Cette sortie a eu du succès : 60 participants et 30 voitures. 

Nous remercions M. le Maire de Saint-Méard-de-Dronne, notre guide pour l’église, nos hôtes, le château,  ainsi que le restaurant pour l'accueil, le repas. 

Une telle journée ne se prépare pas sans l’action des bénévoles, mille merci à ceux des « 3VI », Pascal, également Roger, tu nous as offert une journée exceptionnelle, si tu as d’autres idées, n’hésites pas à nous les suggérer, n’oublions pas Geneviève et Denis qui ont négocié le parking auprès de la mairie. 

Encore merci à Tous, pour votre participation, mais n’oubliez pas que de telles journées, demandent un long travail de préparation, que nous accomplissons de bon cœur, merci d’avoir une petite pensée pour Nous les bénévoles. 

A bientôt 
Danièle et Gérard