28 avril 2019 JOURNEE NATIONALE DES VEHICULES D’EPOQUE
CHATEAU DE BRIDOIRE

Pour la fête annuelle des véhicules d’Epoque instituée par la FFVE, une sortie devait être organisée, le château de Bridoire, joyau médiéval et Renaissance, du XIIe s, classé monument historique en 1992, a été choisi.
Nous débutons la journée par le café et les viennoiseries.

Ensuite Bridoire qui  renait de « ses cendres », après avoir été martyrisé, vandalisé, mérite d’être visité.
Henri de Navarre, futur Henri IV, a soupé à Bridoire en pleine guerre de religion. Le château a ­appartenu entre autres à la famille de Charles de Foucaud, puis au fils de l’empereur Bokassa, avant d’être délaissé et transformé en squat, abandonné, pillé. Les parquets, les ornements, les murs étaient recouverts de magnifiques boiseries, tout a été  brûlé dans les cheminées, il fallait se chauffer !

Voyant ce joyau disparaitre, les habitants de la petite commune de Ribagnac ont créé une association et se sont battus pour sauver leur château. Ils ont réussi en 1993 à exproprier le propriétaire d’alors, la Société civile Roume-Boufflers, proche de Jean-Bedel Bokassa, ancien empereur de la République centrafricaine.
Depuis le 13 septembre 2011, la Famille Guyot a pris en charge la destinée de Bridoire. L’association, les bénévoles, M. et Mme Guyot et leurs quatre enfants  ont travaillé de façon acharnée, il revit, quelle belle réussite ! On ne peut imaginer l’état dans lequel il se trouvait en 2011, seuls,  les rares visiteurs venus en 2011 peuvent en témoigner, nous étions quatre admiratifs : Nicole, Christian, Danièle, Gérard.
15 pièces meublées et décorées, la cuisine voutée avec sa batterie de cuisine en cuivre, la chambre du Roi, puis celle où dormait le Père Charles de Foucauld, la chapelle, la prison souterraine, les écuries du 19e s. où Jouvenne de Bridoire, pouliche mini Shetland, née le 23.04.2019 se repose, la consigne est donnée est donnée « ne pas déranger », nous la laisserons tranquille, puis le géant des Flandres né en 2017, un lapin dénommé … Gérard, des poules en  liberté dans le parc d’une variété assez rare « orpington ».
Nous avons apprécié la visite libre, les explications ont été données par M. GUYOT à notre arrivée, ensuite nous avons pu naviguer selon notre envie. 

Nous aurions pu également agrémenter notre visite par les très nombreux jeux anciens tous plus amusants les uns que les autres, tant pour les enfants que pour les adultes.",  nous étions attendus, nous verrons une prochaine fois.

Après le restaurant du Tuquet, où nous avons apprécié l’accueil des propriétaires, charmants, très souriants, la qualité de leur cuisine, ils avaient vu grand, impossible de finir les plats. 

nous avons pris la direction du souffleur de verre à Issigeac, après de multiples explications, il est passé aux réalisations, encore des moments très intéressants.

Personne n’avait oublié son gobelet, bravo.
Une journée variée, enrichissante, passée dans une excellente ambiance et appréciée de tous.
Danièle LEGRAND